Lectures conseillées pour la préparation du bac de français

Pourquoi ne pas commencer à préparer dès maintenant l’épreuve anticipée du baccalauréat de français ? Une bonne préparation implique d’avoir une bonne connaissance d’un certain nombre d’auteurs et de leurs écrits les plus célèbres. Nous te proposons donc une bibliographie des auteurs essentiels du XVIIème au XIXème siècle dans différents domaines de la littérature.

Le XVIIème siècle : baroque et classicisme

baroque et classicisme

La poésie

  • Jean de La Fontaine (1621-1695), Fables (livres I à VI, 1668 ; livres VII à XI, 1678 ; livres XII, 1694)

Thèmes : symbolisme animal ; dénonciation des abus ; psychologie humaine ; morale ;  bon sens.

Style : fable ; apologue ; conte ; versification.

Le théâtre

La tragédie

  • Pierre Corneille (1606-1684)
  1. Le Cid (1637)

L’intrigue : Rodrigue doit-il tuer le père de sa fiancée Chimène, le comte Don Gormas, pour venger son propre père, Don Diègue.

2. Horace (1645)
L’intrigue : elle se situe à l’époque de l’antiquité romaine. Rome et Albe sont en guerre. Les Horaces, trois frères romains et les Curiaces, trois frères albains, ont été désignés pour se combattre et mettre un terme au conflit. Mais l’un des Horaces a épousé la sœur des Curiaces, Sabine, tandis que l’un des Curiaces est fiancé à la sœur des Horaces, Camille.

Thèmes cornéliens : défense de l’honneur familial ; accomplissement du devoir ; morale héroïque ; grandeur d’âme exceptionnelle des héros.

  • Jean Racine (1639-1699)
  1. Andromaque, (1667)
  2. Britannicus, (1669)
  3. Phèdre, (1677)

Thèmes raciniens : le tragique de la condition humaine suscitant terreur et pitié ; le héros racinien est prisonnier de sa destinée dont l’accomplissement est inéluctable ; la fatalité se présente sous les traits d’une passion amoureuse qui prive le héros de sa raison ; univers sombre ; poésie du langage.

La comédie

  • Molière (Jean-Baptiste Poquelin, 1622-1673 )
  1. Les Précieuses ridicules (1659)
  2. L’Ecole des femmes (1662)
  3. Tartuffe (1664)
  4. Dom Juan (1665)
  5. Le Misanthrope (1666)
  6. L’Avare (1668)
  7. Le Bourgeois gentilhomme (1670)
  8. Les Fourberies de Scapin (1671)
  9. Les Femmes savantes (1672)
  10. Le Malade imaginaire (1673)

Thèmes : comédie de caractères et de mœurs ; manies et travers de personnages pittoresques ; peinture de la société ; Molière fustige les vices par le rire, dénonce les comportements excessifs et prône une morale du juste milieu, fondée sur le bon sens et la raison.

Le roman classique

  • Madame de Lafayette,

La Princesse de Clèves (1678)

L’intrigue : Mademoiselle de Chartres épouse le prince de Clèves et tombe éperdument amoureuse du duc de Nemours lors d’un bal donné à la cours d’Henri II. Elle résiste cependant à sa passion au nom de l’honneur et de la vertu.

Thèmes : roman historique qui propose une peinture de la vie de cour à la fin du règne d’Henri II ; la vérité des sentiments ; les nouvelles valeurs : le refus du compromis, la fidélité au devoir.

Le XVIIIème : le siècle des Lumières

Le XVIIIème siècle, le siècle des Lumières, est orienté vers la réflexion philosophique, la remise en cause des préjugés.

Les œuvres philosophiques

  • Montesquieu (Charles-Louis de Secondat, 1689-1755)
  1. Le Traité sur la tolérance (1763)
  2. Le Dictionnaire philosophique (1764)
  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)
  1. L’Emile (1762)
  2. Les Confessions (édition posthume 1782-1789)
  3. Rêveries du Promeneur solitaire (édition posthume 1782).

Thème : l’idéal égalitaire

  • Denis Diderot (1713-1784)

L’Encyclopédie (1750-1784)

Thèmes : l’Encyclopédie est un dictionnaire général des connaissances humaines contenant la somme des idées nouvelles du XVIIIème siècle ; Diderot réunit autour de lui les principaux philosophes (Montesquieu, Voltaire, Rousseau, d’Alembert) dans l’objectif de combattre l’intolérance et les superstitions ; de nombreux préjugés et vérités admises dans les domaines politiques et religieux sont battues en brèche.

Le théâtre

La comédie

  • Marivaux (Pierre Carlet de Chamblin de, 1688-1763),
  1. La Double inconstance (1723),
  2. Le Jeu de l’amour et du hasard (1730),
  3. Les Fausses confidences (1737)

Thème : peinture subtile de l’amour.

  • Beaumarchais (Pierre-Augustin Caron de, 1732-1799) 
  1. Le Barbier de Séville (1775),
  2. Le Mariage de Figaro ou la Folle Journée (1784)

Thème : théâtre offensif

  • Denis Diderot (1713-1784)
  1. Le Fils naturel (1757),
  2. Le Père de famille (1758)

Thème : théoricien du drame et du drame bourgeois en particulier.

Le roman

Le roman sentimental

  • L’abbé Prévost (1697-1763)
  1. L’histoire du Chevalier des Grieux
  2. Manon Lescaut (1731)

Thèmes : fatalité et ravages de la passion ; tableau réaliste des milieux corrompus sous l’époque de la Régence (1715-1723).

  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)

Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761)

L’intrigue : passion vertueuse entre Saint-Preux et Julie d’Etanges mariée à M. De Wolmar par la volonté de son père.

Thèmes : roman épistolaire ; pureté de la campagne ; conflit entre la passion et la vertu ; cette œuvre influencera tout le mouvement romantique.

Le roman exotique

  • Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814)

Paul et Virginie (1788)

L’intrigue : Paul et Virginie s’aiment depuis l’enfance. Virginie meurt dans une tempête au retour d’un voyage pour l’Europe ; Paul ne lui survivra pas.

Thèmes : roman rousseauiste ; le bonheur à l’abri des dangers de la civilisation ; peinture pittoresque d’un décor exotique.

Le roman libertin

  • Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)

Les Liaisons dangereuses (1782)

L’intrigue : lettres échangées entre deux libertins, le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil qui jouent avec le cœur de leurs victimes.

Thèmes : recueil épistolaire ; tableau d’un monde perverti ; analyse psychologique ; variété des styles.

Le roman philosophique

  • Montesquieu (Charles-Louis de Secondat, 1689-1755)

Les Lettres persanes (1721)

L’intrigue : deux persans pleins de finesse (Rica et Usbeck) visitent l’Europe. Ils se fixent à Paris et envoient leurs impressions à leurs compatriotes qui à leur tour leur donnent des nouvelles de Perse où se nouent aussi des drames.

Thèmes : roman épistolaire ; satire virulente des institutions françaises, du roi et du pape ; peinture de la fin du règne de Louis XIV et de la Régence.

  • Denis Diderot,

Jacques le Fataliste et son maître (1778)

L’intrigue : Jacques le valet débraillé et bavard a l’intention de raconter ses aventures amoureuses à son maître, au cours d’un voyage à cheval.

Thèmes : roman dialogué mais la réflexion philosophique prend le dessus sur le dialogue et pose la question l’homme est-il libre ? Sa destinée est-elle écrite depuis toujours « sur le grand rouleau » ? ; roman picaresque où prolifèrent les personnages et les récits secondaires ; anti-roman ; interventions de l’auteur et interpellations au lecteur.

Le conte philosophique

  • Voltaire (François-Marie Arouet; 1694-1778)
  1. Zadig (1748)

L’intrigue : Zadig est en proie aux caprices de la destinée.

Thème : la croyance en la bonté de la providence est battue en brèche.

2. Candide (1759)

L’intrigue : le jeune Candide est élevé dans le château du baron de Thunder-ten-Tronck. Il écoute les leçons de son maître Pangloss, disciple de Leibniz qui professe que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il sera chassé du château pour avoir voulu embrasser la jeune Cunégonde, fille du baron. Il part découvrir le monde, désarmé et plein de candeur. Une série de malheurs réduiront à néant ses illusions. Il finit par se retirer avec Cunégonde et ses amis pour « cultiver son jardin ».

Thème : leçon d’espoir ; malgré les malheurs, il faut savoir goûter les satisfactions modestes mais réelles de la vie.

Le XIXème siècle

Par PRA — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25060691

La poésie

  • Alphonse de Lamartine (1790-1869)

Les méditations poétiques (1820)

Sujet : recueil de vingt-quatre poèmes lyriques inspirés de l’amour malheureux avec Julie Charles ; Le Lac est le poème le plus célèbre.

Thèmes : fuite du temps et rôle consolateur de la nature

  • Alfred de Musset (1810-1857)

Les Nuits (1835-1837)

Sujet : le poète s’interroge sur les rapports entre la douleur et la création artistique suite à sa rupture avec George Sand.

Thèmes : la souffrance est salvatrice et inspiratrice ; la profonde solitude

  • Victor Hugo (1802-1885)
  1. Odes et ballades (1829) : peinture de l’Orient
  2. Les Feuilles d’automne (1831) : intimité, famille
  3. Les chants du crépuscule (1835) : recueil hétérogène au ton grave ; le poète est partagé entre son épouse et sa maîtresse Juliette Drouet ; ses déceptions politiques
  4. Les voix intérieures (1837) : lyrisme personnel
  5. Les rayons et les ombres (1840) : veine intimiste ; le poète définit le rôle du poète, comme un « écho sonore », un « prophète », un guide.
  6. Les Châtiments (1853) : violente diatribe dirigée contre Napoléon III
  7. Les Contemplations (1856) : au sujet de la mort de sa fille Léopoldine (1843) ; célèbre le temps heureux du bonheur familial puis du deuil et de la douleur.
  8. Les chansons des rues et des bois (1865) : promenades au bord de l’eau
  9. L’Art d’être grand-père (1877) : inspirées par ses petits-enfants Georges et Jeanne
  10. La légende des siècles (1859-1883) : poésie épique et romantique portant sur la mythologie antique, la Bible, la chrétienté médiévale, l’histoire du genre humain, la marche du progrès, la puissance de l’imagination et le poète visionnaire.

La poésie parnassienne

Nouvelle orientation de la poésie : on n’y trouve plus ni de lyrisme sentimental ni de débordements romantiques ; elle est descriptive, à la forme parfaite  et s’interdit toute effusion personnelle.

  • Théophile Gautier (1811-1872)

Emaux et camées (1852)

  • Charles Leconte de Lisle (chef du Parnasse, 1818-1894)
  1. Poèmes antiques (1852)
  2. Poèmes barbares (1862)

Thèmes : les civilisations disparues, les contrées exotiques

  • José-Maria de Heredia (1842-1905)

Les Trophées (1893) : 118 sonnets retraçant l’histoire du monde

La poésie symboliste

Les poètes symbolistes réagissent contre le culte excessif de la forme des Parnassiens et la description. Ils privilégient le monde mystérieux de la vie intérieure et des idées, sous un mode suggestif.

  • Charles Baudelaire (1821-1867)
  1. Les Fleurs du Mal (1857) : en proie au « spleen », le poète souffre de sa condition humaine
  2. Le Spleen de Paris ou Petits Poèmes en prose (1869) : petits tableaux de la misère et des magies de la vie urbaine.
  • Paul Verlaine(1844-1896), le poète maudit
  1. Poèmes saturniens (1866) : poésies sous le signe maléfique de Saturne ; sensibilité inquiète et mélancolique ; les plus importantes : « Never more », « Mon rêve familier », « Chanson d’automne ».
  2. Fêtes galantes (1869) : tableaux inspirés des peintres du XVIIIème siècle Watteau et Fragonard ; atmosphère galante et mélancolie.
  3. La bonne chanson (1870) : amour pour Mathilde
  4. Romances sans paroles (1874) : sur son intimité avec Rimbaud ; état d’âme impressionniste et musical
  5. Sagesse (1880) : en prison, le poète cherche son salut en Dieu
  6. Jadis et Naguère (1884) : recueil disparate
  • Arthur Rimbaud (1854-1891), le poète « voyant »
  1. Poésies (1870-1871) : sensibilité exacerbée ; les plus célèbres : « Ma Bohème » (fugues et errances d’adolescent), « Le dormeur du val » (l’horreur de la guerre), « Le Bateau ivre » ( le poète vogue vers un imaginaire fabuleux), « Voyelles » (chaque voyelle est associée à une couleur).
  2. Une Saison en enfer (1873) : confession de sa liaison orageuse avec Verlaine ; nouvelle expérience poétique (poème en prose) ; la plus importante « L’Alchimie du Verbe ».
  3. Illuminations (1886) : recueil de poèmes en prose qui marque la troisième et dernière phase de l’écriture poétique de Rimbaud ; hallucinations et transgression des frontières du rationnel.

La poétique de Rimbaud : le poète est un « voyant », capable d’explorer l’inconnu et de percer les secrets du monde ; Rimbaud crée un langage poétique nouveau et pratique « une alchimie du verbe ».

  • Stéphane Mallarmé (1842-1898)
  1. Poésies (1887) : il s’inspire de Baudelaire et désespère d’atteindre la perfection poétique (« L’Azur ») ; tentative d’échapper à l’ennui (« Brise marine »).
  2. L’après-midi d’un faune (1876) : sous le feu de la lumière méditerranéenne, un faune s’éprend de nymphes aperçues au travers d’un feuillage ; le faune rêve, monologue ; le paysage devient un lieu magique.

Le roman

Le roman d’analyse

  • Germaine de Staël (1766-1817), la condition féminine
  1. Delphine (1802) : l’héroïne sacrifie son bonheur pour venir en aide à une amie
  2. Corinne (1807) : poétesse italienne de grand talent qui se heurte aux préjugés et aux convenances sociales, et qui est délaissée par celui qu’elle aime.

Les thèmes : la solitude morale, la difficile condition féminine, et en particulier de la femme de génie ou de talent .

  • Benjamin Constant (1767-1830), l’introspection

Adolphe (1816)

L’intrigue : Adolphe s’éprend d’Éléonore de dix ans son aînée, mais quand il ne l’aime plus il n’ose le lui avouer. Éléonore l’apprend et en meurt de chagrin. Adolphe s’enferme alors dans la solitude.

Thème : transposition des amours de l’auteur et de Madame de Staël ; analyse du sentiment amoureux ; sensibilité romantique.

  • François-René de Chateaubriand (1768-1848), le premier grand romantique
  1. René (1802) : état d’âme d’un jeune homme tourmenté et mélancolique en proie au mal du siècle ; évoque les deux années vécues replié sur lui-même auprès de sa sœur Lucile dans les landes de Combourg.
  2. Les Mémoires d’outre-tombe (1848-1850) : autobiographie composée de quatre parties dont la rédaction commence en 1809 : il transforme sa vie en destin avec une mise en scène poétique de l’histoire.
  • Eugène Fromentin (1820-1876), peintre et écrivain

Dominique (1863) : Dominique s’éprend de son amie d’enfance Madeleine le jour où elle se marie ; la passion est réciproque. Sa conscience lui dicte l’éloignement ; confession sur fond de paysage charentais lumineux et mélancolique.

Le roman historique

Alexandre Dumas père (1802-1870)

  1.  Les Trois Mousquetaires (1844) : raconte les exploits de D’Artagnan, Portos, Aramis et Athos, à l’époque de Richelieu et de Mazarin.
  2.  Le Comte de Monte-Cristo (1844) : l’histoire d’Edmond Dantès, qui s’évade du château d’If où il est enfermé et se venge de ses ennemis, sert de toile de fond à un roman de cape et d’épée fécond en rebondissements.

Victor Hugo (1802-1885)

  1. Notre-Dame de Paris (1831) : l’histoire se déroule dans le Paris du XVème siècle. La jeune bohémienne Esmeralda repousse l’archidiacre de Notre-Dame, Claude Frollo, qui la convoite. Elle est pendue sous les yeux de Quasimodo, le sonneur de cloches difforme, qui est aussi amoureux d’elle. Celui-ci précipite dans le vide Frollo, responsable de ce crime, du haut des tours de la cathédrale.
  2. Les Misérables (1862) : Jean Valjean est un  ancien forçat  devenu honnête homme. Traqué par l’officier Javert, il réussit à assurer le bonheur de la petite Cosette sa fille d’adoption, en lui permettant d’épouser Marius qu’elle aime.

Théophile Gautier (1811-1872), reconstituer le passé

  1. Le Roman de la momie (1858) : dans le tombeau d’un pharaon, un lord et un savant découvrent la momie intacte d’une très belle jeune fille. Un papyrus à ses côtés raconte son histoire.
  2. Le Capitaine Fracasse (1863) : au XVIIIème siècle, le baron de Sigognac entre dans une troupe de comédiens pour séduire Isabelle, la jeune ingénue dont il est amoureux.

Le roman idéaliste

« L’art n’est pas une étude de la réalité positive, c’est une recherche de la vérité idéale », George Sand (avertissement au lecteur de La Mare au diable).

George Sand, pseudonyme d’Amantine Dupin, baronne Dudevant (1804-1876)

La Mare au diable (1846) : Germain, un laboureur veuf, doit épouser une riche paysanne. Il a charge d’accompagner jusqu’à la ferme voisine une jeune bergère, Marie, dont il s’éprend en cours de route, et qu’il l’épouse. Littérature champêtre, sympathie pour le monde paysan, amour de la nature.

Contactez-nous pour toute information

Vanina Gé on EmailVanina Gé on Facebook
Vanina Gé
Professeur de français aux Cours Thierry
J'interviens avec le souci constant de répondre au plus près des besoins des élèves de collège et de lycée dans un espace inédit de travail en petits groupes.

Une réflexion au sujet de « Lectures conseillées pour la préparation du bac de français »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *