Exposé – Français Classe de première (3/3)

Fin aujourd’hui de notre série sur les exposés dans le cadre de l’épreuve anticipée de français au baccalauréat. Vous pouvez d’ores et déjà consulter nos les deux premiers articles de cette série : 1er exposé et 2e exposé.

L’élève pourra exploiter la matière de l’exposé pour consolider ses connaissances de l’oeuvre et de termes spécifiques et nécessaires à l’étude. L’exposé peut servir de base à l’entraînement au bac à l’écrit et à l’oral, notamment l’épreuve d’entretien noté sur 10 points. Les connaissances du candidat sont testées le jour de l’oral. Il est vivement conseillé de réaliser des exposés qui permettent de faire le point sur l’essentiel d’une oeuvre, de son auteur et du contexte historique. L’élève mettra à profit cet exercice qui viendra compléter ses fiches de révisions.

Molière, son oeuvre. Dom Juan réception et critiques

Exemple commentaire composé Dom Juan

La comédie Dom Juan est représentée à la salle du Palais – Royal, le 15 février 1665. Molière (de son vrai nom ean-Baptiste Poquelin) a 43 ans et une longue expérience d’auteur, d’acteur, de metteur en scène et de directeur de troupe (L’Illustre-Théâtre). Il est déjà connu pour ses pièces Les Précieuses ridicules (1659), L’Ecole des femmes (1662)et Le Tartuffe (1665) aussitôt interdit. D’autres pièces à succès (une trentaine environ) suivent parmi lesquelles : Le Misanthrope et le Médecin malgré lui (1666), George Dandin (1668), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Fourberies de Scapin (1671), Les Femmes savantes (1672) et Le Malade imaginaire (1673). Molière meurt en 1673.

Dom Juan une pièce scandaleuse

La pièce Dom Juan fut composée en 1665 en quelques semaines en pleine cabale contre Tartuffe, comédie interdite l’année précédente. Molière s’inspire d’un sujet à la mode sur la base d’un personnage créé par le moine espagnol Tirso de Molina. En France et en Italie, le sujet sera repris dans cinq pièces environ. Molière donnera à cette pièce une forme peu classique. La règle des trois unités ne sera pas respectée. Or au XVII ème siècle, les doctes ne jurent que par la règle des trois unités. D’un point de vue formel, la pièce heurte les esprits.
Par ailleurs, le personnage de Dom Juan, le libertin par excellence de par ses moeurs et son libre-penser met à mal le dogme religieux. Le catholicisme, religion d’état, est remis en cause dans ses fondements (le sacrement du mariage par exemple). Il met à mal également l’aristocratie qu’il est censé représenter.
Au-delà de la critique de la religion et de la négation de l’existence de Dieu (que Dom Juan renie et défie), la pièce dénigre les médecins (III, 1). Sganarelle déguisé en médecin, forme avec Dom Juan un couple satirique idéal: tous deux fustigent la médecine qu’ils assimilent à une superstition.

Critiques de l’oeuvre

La pièce remet donc en cause les fondements de la médecine, de la religion d’Etat et l’aristocratie d’où la censure dont la pièce sera immédiatement l’objet. La pièce ne connut que quinze représentations et un retrait quasi immédiat, si bien que l’on ne connait pas de véritables commentaires. Il faudra attendre les critiques des XIX et XX ème siècles, de Théophile Gautier en 1841 qui parle au suet de la pièce d’un « drame moderne » et souligne l’importance du fantastique. Roland barthes et François Mauriac parleront en 1958 de l’athéisme de Dom Juan. Un athéisme qui en 1665 est inavoué. On peut enfin dire que le personnage de Molière consolide le mythe de Dom Juan. C’est à partir de ce personnage que l’on parlera de donjuanisme. La critique souligne par ailleurs que le Dom Juan de Molière doit beaucoup au Don giovanni de Mozart. Enfin on peut rappeler quatre mises en scènes célèbres : Le Dom Juan de Louis Jouvet (1947), Le Dom Juan de Jean vilar (1953), celui de Marcel Bluwal (1965) et de Roger Planchon (1980).

Vanina Gé on EmailVanina Gé on Facebook
Vanina Gé
Professeur de français aux Cours Thierry
J'interviens avec le souci constant de répondre au plus près des besoins des élèves de collège et de lycée dans un espace inédit de travail en petits groupes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *